Contactez-nous au :

02 99 06 52 51

Ouverture du secrétariat de mairie :

 

 

Lundi, Mardi

Jeudi, Vendredi

10h30-12h45

13h30-18h00

 

Samedi

9h00 à 12h00

(fermé en juillet et août)

 

Flux RSS Actualités

Un cheminement sécurisé route des Aunays

Les travaux de réalisation d'un cheminement sécurisé route des Aunays débutent et permettront prochainement aux piétons et cyclo d'accéder, en toute ... | En savoir plus...

SMICTOM - Projet de recyclerie - votre avis nous interesse

Dans le cadre de sa politique en faveur de la réduction des déchets et conjointement à sa volonté d'accompagner des initiatives sur son territoire, le ... | En savoir plus...

Inscription sur les listes électorales

Vous avez jusqu'au 31 décembre pour vous inscrire sur les listes électorales de la commune de La Chapelle du Lou du Lac | En savoir plus...

Inventaire des zones humides - consultation des la carte provisoire

La carte provisoire visant au recensement des zones humides du territoire est consultable en mairie du lundi 18 septembre au vendredi 13 octobre. | En savoir plus...

Gestion des ressources en eau: sécheresse

Le Préfet d'Ille-et-Vilaine a par arrêté préfectoral en date du 12 avril 2017 maintenu l'ensemble du département de l'Ille-et-Vilaine en alerte sécheresse. | En savoir plus...

27/02/2017

Gestion des ressources en eau: sécheresse

Les faibles pluies du deuxième semestre 2016 et du début d'année 2017 conduisent à des niveaux bas et en-dessous des normales saisonnières dans les cours d'eau, les nappes et les barrages du département d'Ille-et-Vilaine.

La sécheresse d’hiver que nous vivons actuellement est comparable à l’hiver 1975-1976. Habituellement, les pluies d’hiver permettent le remplissage des nappes souterraines et des barrages qui servent à l’alimentation en eau potable et à soutenir les débits des cours d’eau pendant l’été. Pour l’instant, le déficit de pluie d’hiver est d’environ 50 %.

Face à cette situation, le Préfet d'Ille-et-Vilaine a réuni un comité sécheresse le 3 avril, qui a acté le maintien en état d'alerte sécheresse de l'ensemble du département jusqu'au 31 octobre 2017.

Cette situation implique les mesures suivantes :

  • Interdiction de laver des voitures en dehors des stations professionnelles équipées de système à haute pression ou de recyclage,
  • Interdiction de manœuvrer les vannes pouvant influencer le réseau hydrographique
  • Interdiction de nettoyer les façades, terrasses, murs, escaliers et toitures, sauf pour les professionnels équipés de lances à haute pression,
  • Interdiction de lavage de la voirie,
  • Interdiction de remplir les plans d’eau,
  • Interdiction de vidanger des plans d’eau même disposant d’une autorisation ou d’un récépissé de déclaration au titre des articles L 214-4 et suivants du code de l’environnement,
  • Interdiction d’arroser les pelouses, massifs floraux ou arbustifs, publics ou privés, entre 8h00 et 20h00,
  • Interdiction d’arroser les terrains de sport entre 8h00 et 20h00,
  • Interdiction de faire fonctionner des fontaines publiques qui ne disposent pas d’un circuit fermé pour l’eau.
  • Interdiction de vider et remplir les piscines familiales à usage privé, sauf lorsque ce remplissage est lié à la sécurité de l’ouvrage ou des utilisateurs,
  • Les installations classées pour la protection de l’environnement sont tenues de renseigner leur registre de prélèvement hebdomadaire, et doivent respecter les dispositifs s’appliquant en cas de sécheresse contenus dans leurs arrêtés d’autorisation,
  • L’irrigation agricole est autorisée de 18h00 à 11h00, pour les cultures spéciales (légumes de plein champ, horticulture, serre, vergers, petits verges) quelle que soit l’origine de l’eau. L’irrigation agricole est autorisée de 18h00 à 11h00 pour les autres types de cultures uniquement à partir de retenues collinaires à remplissage hivernal ou par ruissellement d’eaux de pluie. En dehors de ces cas, l’irrigation agricole est strictement interdite,
  • A partir du 1er juillet, les stations d’épuration, de capacité nominale supérieure ou égale à 2 000 équivalents habitants, qui relèvent du régime de la loi sur l’eau devront respecter, en moyenne sur la période d’alerte sécheresse, une concentration en phosphore inférieure ou égale à 1 mg/L.